Google Translate a-t-il un impact sur votre SEO ?

64681fce6ad14362f11dd4df2b9fdbfd_html_8979483c82eb4c55
64681fce6ad14362f11dd4df2b9fdbfd_html_8979483c82eb4c55

Google Translate a-t-il un impact sur votre SEO ?

Sommaire de l'article

Lorsqu’il s’agit de traduire des sites web à l’aide d’outils de traduction en ligne, les services gratuits tels que Google Translate offrent une solution rapide. Ils sont pratiques, rapides et accessibles 24 heures sur 24, 7 jours sur 7.

Malgré ces avantages, les outils de traduction gratuits peuvent influencer négativement sur le classement de votre site internet dans les moteurs de recherche. Pourquoi ? Google n’aime pas vraiment la traduction de contenu.

Quels sont les problèmes de la traduction en ligne ?

Il existe de nombreux outils gratuits qui proposent de traduire des contenus et dans de nombreuses langues. Malheureusement, les traductions fournies par ces outils gratuits en ligne ont tendance à être inexactes.

Les programmes de traduction automatique (Google Translate) traduit mot à mot le texte de votre site internet et ne peut pas saisir avec précision les expressions courants et donc le résultat de la traduction du contenu peut n’avoir aucun sens. En outre, les outils gratuits de traduction automatique ne reconnaissent souvent pas les orthographes ou les noms appropriés, ce qui peut accroître la confusion. Rendre un texte difficile à comprendre pour les internautes ou les lecteurs peut nuire à la confiance dans votre marque et en éloigner certains au profit de vos concurrents.

Que se passe-t-il lorsque des machines peuvent traduire gratuitement ?

Google définit le « contenu automatisé » comme tout texte traduit ou édité sans surveillance humaine. Par conséquent, si l’administrateur du site internet diffuse une version brute en langue étrangère créée par Google Translate sans processus de relecture ou d’édition humain, cela pourrait nuire à son référencement naturel.

La traduction automatique en ligne pose un problème de sécurité

Si vous utilisez des services tels que Google Translate ou Bing Microsoft Translator, vos informations sont soumises aux moteurs de recherche, ce qui signifie qu’elles ne vous appartiennent plus exclusivement (voir les conditions d’utilisation de Google pour plus d’informations). Chaque mot, phrase et page de site web téléchargé est enregistré en mémoire pour l’un ou l’autre des traducteurs et accessible à tous, même à vos concurrents !

Mettre en place la traduction d’un site internet ne consiste pas seulement à transcrire les mots d’une langue à une autre. Cela exige de faire des efforts de compréhension des différentes cultures, des pratiques et des habitudes distinctes.

Pour être visible dans les résultats des moteurs de recherche, il est essentiel de recherche les mots-clés à cibler. Malheureusement, la traduction automatique gratuite en ligne ne peut pas fournir ce service, car les robots ne reconnaissent souvent pas les particularités des langues.

Traduction automatique générique contre traduction automatique personnalisée et neuronale

Comme nous l’avons vu ci-dessus, s’appuyer sur des traductions automatiques pour créer du contenu n’est pas toujours la meilleure approche.

Cependant, tous les types de traduction automatique ne sont pas équivalents.

De nombreuses entreprises intègrent la traduction automatique dans leurs processus de traduction et obtiennent de très bons résultats. Cela est possible grâce à des logiciels de traduction automatique neuronale spécialement entraînés.

La traduction automatique neuronale utilise des technologies d’apprentissage profond pour analyser le contenu et utilise les données recueillies pour améliorer la qualité des résultats de la traduction automatique.

Quel outil utiliser pour la traduction neuronale ? Nous recommandons l’outil en ligne Deepl.

Les contenus traduits sont-ils des contenus dupliqués selon Google ?

Selon John Mueller de Google, les contenus traduits ne sont pas considérés comme des contenus dupliqués. Le contenu dupliqué est une problématique majeure dans le référencement naturel.

Même si M. Mueller a déclaré que le contenu traduit n’est pas considéré comme du contenu dupliqué (puisque tous les mots diffèrent), il n’en reste pas moins qu’il enfreint certaines lois sur le contenu. Une autre raison pour laquelle Google Translate ne devrait pas être utilisé pour la traduction de contenu est qu’il viole l’une des règles de Google en matière de spam. En effet, une traduction automatisée effectué mot par mot sans aucune révision humaine (donc entièrement généré par une machine) enfreint les guidelines de Google. Google s’efforce en permanence d’affiner son algorithme afin de garantir qu’un contenu de grande qualité et de grande valeur apparaît dans les résultats de recherche. Pour ce faire, il filtre tout contenu généré automatiquement, car ce type d’activité est contraire à la réglementation anti-spam ; par conséquent, une action manuelle peut être entreprise à l’encontre de tout contenu généré automatiquement trouvé en ligne.

Comment éviter que les contenus traduits avec Google Translate enfreignent les règles de Google ?

Pour éviter que votre contenu ne soit perçu comme spam, pensez à le faire retravailler par une agence SEO ou un rédacteur web expérimenté qui maîtrise le Français, Anglais etc. Cela vous permettra de vous assurer qu’aucun de vos documents traduits n’est perçu comme spam.

En conclusion

La capacité de Google Translate à convertir le contenu d’une langue à l’autre peut représenter un défi pour les créateurs de contenu SEO, mais cela reste une méthode viable pour atteindre un public plus large et étendre votre activité au-delà des clients nationaux. Avec une ouverture à plus de clients et de pays, cela pourrait s’avérer particulièrement avantageux pour les perspectives de croissance de votre entreprise.

Articles similaires

Rate this post
Auteur/autrice de l’image